Les Classes Préparatoires aux Grandes Écoles TSI (Technologie et Sciences Industrielles) sont destinées à la préparation des concours d'entrée dans les grandes écoles, ce qui inclue les écoles d'ingénieurs. Cette filière d'enseignement est exclusivement destinées aux bacheliers STI2D (Sciences et Techniques Industrielles pour le Développement Durable) et STL (Sciences et Techniques de Laboratoire). Les élèves issus de formations scientifiques (baccalauréat S, S-SI ou S-SVT) peuvent suivre une formation analogue dans d'autres classes préparatoires qui leur sont destinées : ils ne sont pas des concurrents pour les bacheliers STI2D.

 

Pour les baccalauréats STI2D, les quatre options sont :   Pour les baccalauréats STL, les options sont :
  • AC - Architecture et Construction,
  • EE - Énergie et Environnement,
  • ITEC  - Innovation Technologique et Éco-Conception,
  • SIN - Systèmes d’Information et et Numérique.
 
  • Physique de laboratoire et des procédés industriels.

 Remarques importantes : la réforme du baccalauréat STI pour devenir le baccalauréat STI2D (Technologie et Sciences Industrielles et du Développement Durable) voit apparaître les premiers bacheliers reçus en juin-juillet 2013. Ces candidats potentiels entrent en sup à partir de la rentrée 2013. Le programme et les enseignements de la CPGE TSI prennent le relais pour tenir compte des acquis et des compétences des nouveaux bacheliers : 2013-2014 en sup et 2014-2015 en spé. À la suite, les grandes écoles s’adapteront pour organiser le recrutement le plus adapté et les enseignements qui leur sont propres.

Les classes prépa TSI permettent à ces bacheliers de préparer les concours d’entrée dans les écoles d’ingénieurs en deux ans :

  • La première année est appelée mathématiques supérieures (on dit souvent SUP TSI),
  • La seconde année est appelée mathématiques spéciales (SPE TSI)

Les programmes de ces classes visent :

  • À acquérir et développer des connaissances dans les domaines scientifiques (Mathématiques et Physique) ;
  • À renforcer les liens entre les sciences industrielles pour l'ingénieur (Génie Mécanique, Génie Électrique et automatique), en s’appuyant sur les fondements scientifiques ;
  • À assurer une réflexion sur les problèmes de notre monde tout en développant les techniques d’expression en langue française et étrangère.

Ces classes s’inscrivent dans un processus qui ne se conclut pas exclusivement en école d'ingénieur. En effet, suivant son rythme et ses aspirations, l'étudiant peut se réorienter vers d'autres études. L'évocation des résultats au fil des années présents dans les pages de ce site montrent que les possibilités d'orientation sont nombreuses.